La vie Communale

Le château de Dobert

       

   Posés dans une boucle de la Vègre, le château de Dobert et les dépendances qui l’entourent ont été construits au milieu du XVIIIe siècle sur l’emplacement d’un petit fief de la fin du moyen-âge.


   Château de plaisance entouré de douves d’eau courante, il est habité par la même famille depuis la fin du XVe siècle. Au fil des générations, les habitants de ce lieu ont été marins, dragons et surtout agronomes, toujours soucieux d’améliorer et faciliter les travaux de la terre : en témoignent l’aqueduc au bout du parc, vestige d’une machine hydraulique dont son bâtisseur avait trouvé le modèle en Chine, les petits cartouches au-dessus des fenêtres du château représentant fruits, céréales ou bétail, et une monumentale grange ornée de la mention « Honneur à l’agriculteur ».


   La chapelle actuelle est de décoration XIXe mais la première chapelle de Dobert avait été fondée en 1519. Le parc « à l’anglaise », ou jardin pittoresque, a été dessiné au lendemain de la Révolution par la Marquise de Bastard ; une allée de tilleuls, la cascade sur la rivière, l’orangerie ou encore un petit pigeonnier complètent, comme il l’est écrit dans le Dictionnaire de la Sarthe de J. R. Pesche en 1836, « l’agrément de cette charmante habitation que plus d’un prince allemand pourrait envier. »


   Le château de Dobert, ses dépendances, l’aqueduc et la double allée de tilleuls sont inscrits à l’inventaire supplémentaire des MH depuis 1989.


   Dobert est un château privé et les visiteurs y sont accueillis par la famille qui l’habite. Le parc est ouvert à la promenade librement de Pâques aux Journées du Patrimoine. La visite du rez-de-chaussée du château et de la chapelle est guidée et sans réservation aux dates suivantes :
19 juillet, 2 & 23 août, 6 & 20 septembre.